47e Condroz-Huy 2021
Live 90.0 FM
 
06 Nov
Rallye du Condroz
Stéphane Lefèbvre en tête après une première journée un peu écourtée
Et le nombreux public présent n’a pas été déçu avec des pilotes flirtant en permanence avec les limites d’adhérence de leurs montures

Le public a lui un peu trop « flirté » avec la sécurité, obligeant finalement la direction de course à neutraliser l’avant-dernière épreuve spéciale du jour, les autorités communales prenant la même décision pour l’ultime tronçon chronométré, celui de Héron-Lavoir.

Stéphane Lefèbvre et Renaud Jamoul sont rentrés à Huy en leaders. L’équipage franco-belge de la Citroën C3 R2 n’a rien lâché contre les prétendants au titre de champion de Belgique. Ils devancent Adrian Fernémont de 7’’9 et Grégoire Munster de 8’’3. Autant dire que les écarts sont très serrés. Ghislain de Mevius aurait pu s’immiscer dans ce trio mais une petite erreur à la fin de Villers-le-Bouillet lui a coûté une dizaine de secondes, écart que le pilote Skoda a traîné jusqu’à la fin de la journée. Ces quatre-là ont creusé un petit écart et devraient en toute logique se battre entre eux pour la victoire.

Derrière, Vincent Verschueren est relégué à 36’’6 et ne pourra pas revenir « à la régulière ». Après un début de course compliqué, Cédric Cherain s’est bien repris en signant deux meilleurs temps et est remonté au 6e rang, à 49’’8. Au contraire, Cédric de Cecco qui était très bien parti a quelque peu accusé le coup dans la seconde boucle, ne sachant pas trop quelle stratégie adopter. Il se retrouve 7e  à 1’02’’8 du leader. Le top 10 est complété par u trio de Skoda Fabia R2 : Sébastien Bedoret, Kris Princen et Pieter Jan-Michiel Cracco. Xavier Bouche et Maxime Potty se bagarrent pour tenter d’intégrer le Top 10. Parmi les 23 « Rally 2 » au départ, seule la Ford Fiesta de Bastien Rouard manque à l’appel.

 

En RGT, domination sans appel de Romain Delhez qui parvient à immiscer sa Porsche – pas la monture idéale dans ces conditions -  dans le Top 20. C’est le cas également de Gino Bux, impérial au volant de sa Peugeot 208 Rally4. L’ancien pilote RACB possède une cinquantaine de secondes d’avance sur Charles Munster, son rival pour le titre dans la Stellantis Cup. Thibaut Mazuin pointe au 3e rang.

Dans l’autre coupe monomarque, le Renault Clio Trophy Belgium, le leader du championnat Gilles Pyck tient bon face à Tom Rensonnet et Benoiît Verlinde.

Comment ne pas souligner le spectacle offert par Pieter-Jan  Mayaerrt et sa magnifique Ford Escort, pointée à la 25e place au général, juste devant la BMW M3 de Björn Syx, leader en historique.

84 voitures ont franchi l’écueil de cette première journée de course.

Rappelons que ce dimanche, 6 épreuves spéciales totalisant un peu plus de 70 km sont au programme.

(photo LaboRacing)

<